Charte d’expression

Charte d'expressionCette charte d’expression a pour vocation de fixer les règles pour chacun de présence et de comportement sur les médias sociaux et de régir les interactions entre votre communauté et votre entreprise/marque avec l’objectif global d’un dialogue et d’une collaboration respectueux et pertinents qui protègent l’e-réputation de chacun et ne sortent pas du cadre légal.

Cette charte s’applique à tous les types de médias sociaux régis pour votre entreprise/marque ou ceux sur lesquels Corporatement Vôtre est susceptible de participer en votre nom par billets, commentaires ou discussions interposés. Elle s’applique à Corporatement Vôtre chaque fois que j’interviens en votre nom, mais aussi à votre entreprise, ses salariés, ses représentants, ses partenaires chaque fois qu’ils participent de quelque manière que ce soit à l’un de vos média sociaux. Son champ d’action s’applique à tous les supports, textes, images, commentaires, contenus et d’une manière plus générale à toutes les contributions qui seront publiées en votre nom.

Un engagement pour des pratiques qui respectent nos valeurs et en font les vôtres :

La confidentialité : Ouvrir les coulisses de votre entreprise ne signifie pas non plus tout dévoiler, on ne va pas non plus alimenter la concurrence !
… alors, sauf si la ligne éditoriale est spécifiquement axée sur le sujet, on évitera d’aborder les sujets internes et confidentiels de l’entreprise/marque comme la recherche et le développement, les brevets, les partenariats, la situation juridique, fiscale ou comptable (…) Chaque fois que l’on aura un doute, on demandera une autorisation de publication de contenus qui pourraient être privés ou internes.

Le respect : La page blanche du Web est infinie, éternelle et tellement tentante mais souvenez-vous que Google a la mémoire longue.
… alors on oublie nos jurons d’automobilistes du dimanche, nos messages vindicatifs, nos convictions inavouables. On reste zen, courtois et polis, même en situation de crise. On oublie les propos injurieux, diffamatoires, violents, obscènes, sexistes (…) On s’interdit tout message ou contenu illicites, comme la pornographie par exemple, mais aussi l’incitation à la haine, au racisme, à la violence, au crime (…) On ne s’autorise rien pouvant porter atteinte à la vie privée d’un tiers et encore moins à son intégrité. Côté bonnes pratiques, on proscrit également les manœuvres de spam, de flood, de propagande, de piratage (…)

La qualité : Sincèrement, à la 1ère faute d’orthographe vous souriez, à la 2ème vous excusez mais à la 3ème ? « 140 caractères » ne signifie pas non plus « kikoulol » ;-)
… alors, on mettra un point d’honneur à rédiger nos textes en bon français, sans faute, et on prêtera attention à soigner autant le fond que la forme de nos interventions. La qualité c’est aussi une mise à jour fréquente, le respect de la ligne éditoriale définie, la définition et le respect de la stratégie de communication.

La responsabilité : Et pourquoi vous modéreriez les commentaires ? Pourquoi vous maîtriseriez les dérapages ? Elle est où la liberté d’expression ?
… alors certes, les responsabilités des uns s’arrêtent où commencent celles des autres, mais cela ne nous empêche pas d’écouter, d’informer, de dialoguer avec un minimum de contrôle. Ainsi, on vérifiera la source de nos informations afin d’éviter la désinformation et les rumeurs. Même si on est seuls derrière nos écrans, n’oublions pas que le blog est une assemblée publique.

L’honnêteté : Rien de plus désagréable que de vous faire piquer vos textes, vos idées, mais les idées des autres sont aussi souvent prétextes à discours ou échange !
… alors, on citera nos sources, nos références chaque fois que l’on piquera une idée, une phrase, un texte, une image (…) De même, avoir un avatar et/ou un pseudo ne veut pas dire permission de minuit ! Pas question de se cacher derrière une fausse identité ou derrière l’anonymat et que cela soit prétexte à galéjade ou pire… On garde en tête que notre code barre à nous c’est notre IP.

L’authenticité : D’un commentaire à l’autre on vous entraîne sur un terrain que vous n’affectionnez pas, contraire à votre éthique, mais pour plaire vous êtes prêts à adhérer…
… alors on jette du sel par dessus notre épaule droite ou plus sérieusement on reste toujours authentiques, droits dans nos convictions ! On n’oublie pas que l’on représente des valeurs, une politique, une éthique, un message qui font de nous une entreprise/marque.

La transparence : le Web, ça jase sur vos produits, ça amplifie vos problèmes financiers, ça spécule sur vos prochaines OP…
… alors tant qu’à être remarqué, devenons remarquables ! On devient transparent, mais pas invisible, sinon d’autres, ailleurs et autrement, parleront de nous. On réagit spontanément et ouvertement dès que notre entreprise/marque est mise en cause ou prise à partie. On gère et on désamorce la situation de crise sans faux semblants, en toute honnêteté, en étayant nos arguments, démentis… On assume nos décisions, les bonnes comme les mauvaises. l’art de dévoiler sans se mettre à nu…

Après tout cela, un bon listing d’avocats ?
Bon Blogging !