Sa newsletter : CMS, roquefort et foot

Un jour on m’a dit : « Si t’as plusieurs blogs c’est que t’assumes pas ta personnalité ! » et puis j’ai reçue sa newsletter…

Un blog par blogueur ou un blog par thème ? Difficile de faire comprendre à mon interlocuteur* du moment l’intérêt d’avoir plusieurs blogs sans pour autant entrer dans le déni de soi… Lui a choisi une ligne éditoriale, celle unique du blogueur.

Lui a choisi d’avoir un seul blog compartimenté. Nous y trouvons son côté pro, une mise en avant de son expertise dans un but de prospection clientèle, le pilier de ce blog. Imbriquées dans cette vitrine sérieuse et professionnelle, des étagères plus légères, beaucoup plus légères, ses humeurs footbalistiques, sa passion pour la réintroduction du roquefort dans le Cantal (oui je sais… improbable) ou encore des photos de sa Graine d’ADN…

Il se veut être totalement transparent pour le lecteur et pour lui la solution passe obligatoirement par un seul blog où il dit « tout ». Son leitmotiv : « je suis comme je suis, on me prend comme ça sinon bon vent ! J’aime le foot et le roquefort et je ne m’en cache pas ! »

Moi j’ai choisi de plutôt compartimenter la blogueuse. Non pas un pour chaque facette de moi, mais un par thème. Un blog emploi « béquille ». Un blog pro « fil rouge ». Depuis peu un blog plus personnel « home sweet home »… Ah si ! J’oubliais un blog, mon premier, « intimiste ». Quatre blogs, quatre thèmes, quatre modèles différents. Mais pas quatre personnalités ! Dans chacun il y a mon moi, en toute transparence, en totalité.

Pour ma part j’ai choisi une ligne éditoriale par blog.

Cela veut-il dire pour autant que je dissimule des choses à mon lecteur ? Pas du tout ! Tous mes blogs sont reliés les uns aux autres par des liens en marge. Je revendique tout autant l’authenticité, mais pour me découvrir il faudra aller de blog en blog.

Sauf erreur, chacun vient sur un blog avec un but, un intérêt ou une recherche précise. J’imagine que si vous venez sur celui-ci c’est avant tout pour y trouver ce qui est annoncé : des discussions sur le blog professionnel et non pour mes humeurs contre Pôle Emploi ou mes photos sexy (comment ça c’est pas un bon exemple ? 😉 ) qui pollueraient votre timeline.

D’accord pour la transparence, mais recevoir une newsletter dont le fil rouge professionnel est noyé dans la débâcle des joueurs de France ou les premières bulles du bain de Graine d’ADN… Cela enlève du sérieux quoique l’on en dise.

Je reste persuadée qu’il est souhaitable d’avoir une ligne éditoriale thématique par blog. C’est d’autant plus vrai lorsque ce blog est votre moteur de prospection clientèle qui a besoin d’un capital crédibilité.

Faisons un parallèle avec un CV sur lequel on parlera très succinctement de ses hobbies (une citation brève et discrète comme le sont les liens en marge d’un blog) mais on ne publiera pas ses photos sexy ou les résultats de la coupe du monde en pleine page, mais on pourra parler en aparté si notre interlocuteur nous entraine sur ce chemin.

Vient ensuite l’argument du contenu. «Un seul blog avec le contenu de cinq thèmes se remplit vite (certes…) Cinq blogs à moitié vides n’attirent pas (peut être…)» Mais là c’est une autre course, celle de l’audience à tout prix, du référencement acharné et je ne sais quoi d’autre. Personnellement, je blogue pour le plaisir, parfois en manque d’inspiration, parfois en manque de temps, mais je ne me force pas et si je n’ai rien à dire sur un sujet, je zappe. Le principal étant pour moi de rester fidèle à mes idées et de ne jamais rien faire qui me déplait.

Et vous ? qu’avez-vous choisi ? un blog par blogueur ou un blog par thème ? Qu’en pensez vous ?

*La situation est inspirée de faits réels mais les détails sont fictifs pour protéger l’anonymat de ce blogueur 😉

Share This:

  15 comments for “Sa newsletter : CMS, roquefort et foot

  1. Blog Onvaou
    11 octobre 2010 at 13:59

    Sujet intéressant. Je dirais que chacun l’entend comme il veut, l’essentiel est qu’on puisse s’y organiser, avoir du temps, et surtout être sérieux et authentique avec son lectorat. 🙂

    • CorporatementNous
      12 octobre 2010 at 11:39

      Bien sur que chacun fait ce qu’il lui plait, plait, plait ! C’est toutefois une question essentielle : je suis bloggueur, je crée un blog et j’y fourre mon moi tout entier ou je fais plein de blog en fonction de mon lectorat/cible, des thèmes abordés ? Et à mon avis tout dépend de la cible justement : blog perso ou pro ? client ou lecteur ?
      Merci infiniment à toi d’être passé par ici, je découvre le blog onvaou et je le trouve très intéressant !

  2. Antoon
    11 octobre 2010 at 14:01

    Enfin un sujet qui me parle réellement car je suis dans cette problematique 🙂

    J’ai commencé en Mai 2009 avec un blog ( http://www.antooon.fr ) qui parle de l’actualité web & média. Me rendant compte que je postais beaucoup de video sur ce blog au détriment du contenu en texte, je me suis dit qu’il fallait que j’ouvre un blog video (http://www.video-buzz.fr). Ensuite passioné de music et surtout de reprises réalisées par des inconnus ou futurs stars sur Youtube, j ai décidé de lancer hier un nouveau site (http://www.cover-music.fr).

    Je veux respecter le thème editorial de chaque site alors j ai décidé de créer plusieurs blogs 😉

    @+ @ntoon

    • CorporatementNous
      12 octobre 2010 at 11:35

      Bonjour Antoon et merci de prendre le temps de lire les autres avec trois blogs à ton actif ! Pour ma part, je pense que la vidéo pouvait rester sur « web & média » à juste titre. A toi d’équilibrer ensuite entre texte et vidéo. Mais la vidéo étant un média… En revanche, j’aurais fait comme toi, un nouveau blog pour la music. C’est à la fois un nouveau challenge et le but n’est pas le même.
      Très bonne continuation à toi et bonne journée !

  3. remedy
    11 octobre 2010 at 14:11

    Personnellement j’ai 2 blogs, un qui est la vitrine de ma collection Star Wars et l’autre qui est sur mon autre passion les félins et mon chat lol.
    Je n’ai aucun blog professionnel.

    Bref je suis pour les blogs à thèmes car je ne veux pas qu’on sache tout de ma vie travail, passion et états d’âmes.

    • CorporatementNous
      12 octobre 2010 at 12:41

      Bonjour et bienvenue par ici ! la seule solution pour un blog unique c’est que ton chat devienne fan de Star Wars !! 😉

  4. 11 octobre 2010 at 12:23

    Bonjour,

    En ce qui me concerne je ne me considère plus comme un blogueur depuis quelques mois, pour la bonne et simple raison que je n’ai plus le temps d’animer mon propre blog (mais entend bien y revenir très prochainement). Éditeur de contenu convient probablement plus à mes activités du moment.

    Toujours est-il que je crois également qu’un site, qu’il s’agisse d’un blog ou d’un portail d’information, se doit de respecter une ligne éditoriale bien précise, surtout dans le cadre professionnel. Comme tu l’as signalé, un internaute vient sur un site dans un but précis. Lorsqu’il est confronté à des sujets aussi divers que variés et surtout sans rapport les uns avec les autres, il est nécessairement dérouté à un moment ou un autre, ce qui risque fort d’entraîner un abandon du navire.

    D’autre part, d’un point de vue strictement technique, il est clair que la qualité du référencement d’un site est largement défavorable à son propriétaire lorsque le contenu n’est pas catégorisable aux yeux des moteurs de recherche. Je pense que les spécialistes du référencement pourront étayer ses propos plus en détail.

    • CorporatementNous
      12 octobre 2010 at 11:01

      Merci Maxime de ton passage ici ! Oui c’est difficile de concilier travail et blogging, mais quelque part, c’est aussi un indicateur sur ton professionnalisme : l’intérêt de tes clients avant les tiens ! qui a dit « c’est le cordonnier le plus mal chaussé » ?
      très bonne continuation à toi ! et à bientôt !

  5. Sylvie Pascal
    11 octobre 2010 at 13:45

    Personnellement je ne parle pas des mêmes choses, ou n’échange pas sur les mêmes sujets avec mes amis et mes collègues de travail, donc à blog unique thématique unique, je vote POUR !
    Je prends plaisir à lire des discussions sur le blog professionnel de Nathalie, par contre ses photos sexy ne m’intéresse pas (pardon Nathalie!)…

    • CorporatementNous
      12 octobre 2010 at 11:07

      Bonjour Sylvie et merci ! tant mieux pour les photos … y’en a pas 😉

  6. 11 octobre 2010 at 16:22

    J’ai loupé ton blog de photos sexy, c’est quoi son adresse ?

    ;oD

    C’est rigolo je crois que j’étais là le jour de cette conversation, ou alors c’est qu’elle reviens souvent ;o).

    La notion de ligne éditoriale est toujours présente même si le terme fait « Pro » et qu’il affole le blogueur « amateur » poutant même lui devient à un moment ou à un autre il devient un monsieur jourdain de la ligne éditoriale et qu’il s’en crée une sans le savoir.

    Quand on fait un billet il faut toujours se poser la question de savoir à qui on s’adresse, et pourquoi.

    Ensuite il ne faut pas oublié que le blog est un dialogue (plus ou moins dynamique) avec les lecteurs, par commentaires (et de plus en plus souvent par tweets) interposés.

    On écrit, les lecteurs commentent (parfois) et autour d’un blog se crée une communauté. De plus en plus souvent, quand j’écris j’imagine comment tel lecteur ou lectrice va réagir et commenter (et de plus en plus souvent je tombe juste, c’est le privilège d’être un vieux crouton du blogage).

    Si les premier billets d’un blog sont souvent (toujours) un peu expérimentaux (on parle de toute sorte de choses qui nous intéressent). la catégorisation ou l’éclatement d’un blogs en plusieurs vient par la suite

    Quand on passe à une utilisation pro du blog, je pense qu’il est intéressant de séparer le pro, du perso.

    prenons un exemple (hypothétique) on peut par exemple être un affreux gauchiste cynique féru de musique et de typographie, tout en étant par ailleurs un consultant web curieux des évolutions de son métier. si on publie sur un seul blog (même dans des catégories différentes) le lecteur va être un peu perdu, on peut apprécier les blagounetes et la musiques (ou un seul des deux) et ne rien entraver (mais alors rien du tout) aux différences fondamentales entre mootools et Jquery. de même on peut kiffer PHP comme une bête (si si j’ai des noms) et être incapable d’apprécier à sa juste valeur le dernier album de Smooth ( j’ai des noms aussi).

    Les lecteurs ont besoin de savoir ou il mettent les pieds. quand on arrive au bureau de quelqu’un on ne s’attend pas à le trouver en charentaises. et quand on vient prendre des nouvelles d’un copains on préfère qu’il nous ouvre une bière plutôt que son attaché case.

    Alors oui, les passions personnelles donnent du corps, de l’humanité à l’auteur d’un blog, et font qu’on l’apprécie (ou pas) mais, sur un blog pro on s’attend a avoir du pro. même si certains billets parle de « savoir être » au lieu de « savoir faire ».

    Ce qui n’empêche pas de suivre plusieurs blogs d’un même auteur, je crois d’ailleurs que je suis tous tes blogs de l’équipe de Corpor@tement votre (a part celui des photos sexys, mais je vais remédier à cela dès que j’en aurais trouvé l’adresse)

    • CorporatementNous
      12 octobre 2010 at 13:06

      Mon cher Laurent, toujours le mot pour rire…
      Oui, ce fut la conversation d’un PicNic d’été où la Bretagne avait fait le chemin pour nous rejoindre… D’accord, j’ai mis du temps à réagir…
      La notion de communauté est fondamentale en effet, il n’est pas dit que la communauté du roquefort soit coquine et intéressée par mes photos sexy.
      Je crois que tu as raison, le débat est surtout valable pour le côté pro et perso. Le côté perso peut certainement supporter plus de dérives et de mélanges que le côté pro.

      Merci de nous suivre ici et ailleurs ! aussi fidèlement depuis…. pffff

  7. 11 octobre 2010 at 19:35

    Je lève l’anonymat, puisqu’il s’agit de moi, et que j’assume totalement ce choix très « anglo-saxon ». Oui, j’ai découvert peu à peu que ce type de pratique était très courante par chez eux.

    En ce qui me concerne, comme vous l’avez donc compris, j’ai fusionné les divers blogs que je pouvais tenir. Cependant, je vous invite à venir naviguer sur les pages du dit blog. Je pense que vous pourriez être surpris.

    Il est un défaut franco-français dans la gestion des sites, c’est le manque de hiérarchisation de l’information. J’en parle d’autant plus facilement que je suis quotidiennement confronté à cette problématique. En résumé, on veut tout mettre en avant. Non, ce n’est pas possible. Et comme je veux tout mettre en avant parce que tout est important, je crée plusieurs site (ceci est un simple exemple et non une généralité hein…)

    Sur 4h18, vous ne verrez jamais un billet « perso » faire la Une du site.
    Cette partie personnelle, qui semble poser problème à mes concitoyens, est accessible via un menu. Je n’ai pas besoin de la mettre en avant. Ce n’est pas le but. Pour autant, si une personne veut savoir qui je suis, elle a tout à un clic. Pas besoin de changer de site, d’univers etc. Tout est là. Quand je suis face à un client, si l’on vient parler de roquefort, je ne court pas aux toilettes pour revenir habiller en berger, vous suivez l’idée ou je fais un dessin ? ; )

    Je lis ici que les différents blogs perso, intimiste, culinaire et consort sont reliés entre eux. Je pose une simple question : Que vient faire un lien perso sur un site pro ? Parce que, tant qu’à vouloir faire pro, autant le faire à fond, et ne pas signaler la présence de ces liens exotiques et sans aucun rapport avec l’activité du présent site non ? il y a là, à mon sens (vous ne serez pas d’accord) une contradiction.

    En conclusion, je dirais que c’est effectivement un choix qui appartiens à chacun, j’ai fait celui de n’avoir qu’un seul site à gérer, c’est aussi une question pratique. Trois sites perso, les sites clients… Ça commençait à faire beaucoup. Et puis, je suis un être humain, pas une machine à pondre des sites.

    On râle que dans cet univers les robots remplacent de plus en plus les hommes, mais les hommes veulent de plus en plus ressembler à des robots oO

    PS: Vous êtes certains qu’autour d’un verre ou de la machine à café nous n’avez jamais Ô grand jamais abordé des sujets hors boulot ?… Pourtant, le cul, sujet favoris de l’endroit, c’est pas pro (où alors y’en a qui bossent dans de drôles d’endroits :p )

    j’ai finis ma tartine : )

    • CorporatementNous
      12 octobre 2010 at 13:59

      Stéphane, j’avais pris soin de ne pas te nommer et de changer qques détails parce qu’il ne s’agissait pas d’un débat autour d’une personne/un blog mais d’une pratique.
      Sauf erreur je suis tombée sur des billets perso à la une de ton blog. Comme ceux des décolletés, des gambettes… à moins que tu ne considères ces concours comme pro ?
      J’ai noté aussi que ces billets sont en lecture libre alors que les pro sont soumis à abonnement… D’ailleurs, par curiosité, je suis aussi preneuse de ta philosophie à ce sujet. Ton blog n’est pas en lecture libre ? il nous faut nous abonner pour pouvoir lire certains billets. Pour ma part, je m’abonne quand cela me plait et non pas pour découvrir… Est-ce aussi une méthode anglo-saxone ?
      Certes tes photos montage sont discrètement accessibles en un click. Mes blogs perso aussi… accessibles en un click et cela ne dérange visiblement personne de changer de blogs, d’univers… Ne crois-tu pas que le contenant est également important ? Pour reprendre mes exemples bidon, parler de roquefort sur un blog aux couleurs et effigies du PSG par exemple ne te dérangerait pas ?
      En effet, je ne suis pas d’accord avec toi pour les liens perso sur un blog pro, car il ne s’agit pas de dissimuler mais de ne pas parasiter une time line avec un sujet non souhaité par le lecteur. Quand tu dis que tu parles avec un client de roquefort, tu ne te déguises pas. OK, mais c’est le client qui était demandeur du sujet, tu ne lui as pas imposé, tu n’as pas interrompu la conversation pour lui en parler. C’est important.
      Ceci étant, tu as raison, chacun ses choix. Le but ici est de démontrer que l’on peut envisager le blog de différentes manières.

  8. 12 octobre 2010 at 22:54

    J’entend bien qu’il s’agit d’une pratique. J’ai souhaité lever le voile afin que tes visiteurs puissent juger sur pièces.
    Ceci étant, oui, tu as dû tombé cet été le fameux décolleté à la Une(y’a encore Gambettes qui traine en bas de page d’ailleurs sur la Une). Vu le petit Buzz, il était logique qu’il soit placé là, de plus, la période estivale n’est pas la plus active en nos contrées.
    Quand à savoir si c’est pro ou perso, ni l’un, ni l’autre. Ce n’est pas perso du tout, et ce n’est pas vraiment pro. Maintenant, ce petit buzz aura permis de faire connaitre 4h18. Quelque part, la répercussion « pro » est bien là. On peut discuter du bien fondé de la chose, mais là, on passe dans les répercussion d’une opération de communication, donc, pas le sujet.
    En ce qui concerne mon site, il n’est ni pro, ni perso stricto senso. Je refuse de la classer. C’est aussi une façon de différencier. As tu parcouru les sites des indépendants de mon secteur ? Tous les mêmes, à peu de choses près. Et pour savoir qui se trouve derrière, je te souhaite bien du courage. Pour un indépendant, je trouve que ce n’est pas forcément se donner toutes les chances. alors, comment faire pour se démarquer ? C’est bien beau de vouloir dire qu’il faut se démarquer tout en restant bien sagement dans la case. Mais quand on a pas le budget de Coca Cola, on fait comment ? On se débrouille avec les moyens du bord.
    Alors oui, si un client potentiel se pointe chez moi et qu’il tomber sur une photo qu’il n’aime pas, je vais me faire tailler. Bon. Bah s’il tombe sur une photo qu’il aime, peut être que cela sera un point de plus pour moi. Et s’il tombe sur Décolleté ou gambettes ? Pareil. Soit il me taille, soit il se dit que finalement, je maitrise mes outils de travail, que j’ai su créer le buzz, ou je ne sais quoi.
    Pour ce qui est du roquefort, je ne vois pas pourquoi je ne lui en parlerais pas ? Parce que, si je suis bien le raisonnement, en le poussant un peu vers la caricature, si ton client ne parle pas, tu ne lui parles pas. Dans le fond, il a peut être pas envie de parler ? Tu vois le truc ?
    Enfin, ton article n’est pas écrit pour démontrer que l’on peut concevoir un blog de plusieurs façons. Pas un seul moment tu laisses la porte ouverte à une autre vision des choses, puisque pour chaque exemple, tu explique que ce n’est pas le bon choix. Donc, tu ne démontres pas que l’on peut envisager le blog de plusieurs façons, tu expliques qu’il existe une autre façon qui n’est pas du tout celle que préconise. Le démonstration est là, je crois, et le résultat n’est pas tout à fait le même, à mon sens.
    Note : nous reparlerons plus tard des histoires d’accès au contenu, sinon, je vais double la taille de la tartine, qui est déjà bien assez longue comme ça : )

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *